Sauvages sur un Plateau : 3 ans !

Raphaël qui était stagiaire en 2019 est devenu salarié au tout début de la troisième année du restaurant ! C'est lui qui a écrit ce petit billet bilan bigoût pour l'anniversaire du Restaurant :


Trois années. TROIS ANNEES ???

Ah oui c'est cela ! Le restaurant Sauvages sur un Plateau a accouché d'une troisième. Mais celle-ci, la petite dernière, elle est un peu timide, elle se cache, ne dévoile qu'un œil par-ci, une mèche de tignasse par-là...


Et pourtant elle n'en sourit pas moins !


Elle aura débuté en montrant toutes ses dents même ! Car il fallait bien fêter l'anniversaire des deux ans, en janvier, à coup de casseroles et de karaoké. Une super fiesta qui en a réuni, de la joie !


Alors on commence 2020 avec des gens très chouettes ; des vieux d'la vieille, des p'tits nouveaux et toutes les envies qui vont avec.


Forcément, avec le temps, des liens se sont créés et affirmés : avec ces copains copines de producteurs et productrices ; avec les structures partenaires qui foisonnent (environ 150 aujourd'hui) ; avec les Caennais de la Grâce de Dieu, et tous les autres humains et animaux, bénévoles ou bien estomac sur pattes (on conviendra que les deux ne sont pas incompatibles) !

Et avec le temps, on se rend compte que c'est pas si déconnant, comme expérience, ce restaurant participatif. C'est même ultra pas déconnant ! (mais qui en doutait ?)

Le principe n'a pas changé : du mardi au vendredi, chaque midi l'on peut rentrer au 4 place du commerce, être accueilli par une équipe, jamais la même, venir se remplir la panse avec un menu - plat du jour ou de récup' - jamais le même, préparé par une équipe de cuisine, jamais la même !

Si l'on veut prendre part à un service, eh bin on s'inscrit sur le planning de la semaine, en salle ou en cuisine sans avoir peur de mal faire car, d'une part on participe à une p'tite formation dédiée au fonctionnement du lieu pour ces deux volets ; et d'autre part, parce qu'on apprend ensemble et c'est cela qui donne du plaisir, c'est cramer le plat du jour et sublimer le dessert ensemble ! (et apprendre ensemble à le rattraper, ce foutu plat ! )

Toujours la même démarche en ce qui concerne l'approvisionnement de denrées solides et liquides : du bon d'à côté dans l'essentiel. Légumes de l'Gardin Partageo, Potirons&Co..., fromages de la Boîte à fromages, pain de la Falue, bières de la Fresneysie, cidre de la Ferme du lavoir (où est réalisée chaque année l'Opération jus de pomme, qui donne... eh oui eh oui le super jus de pomme servi par les Sauvages !)...

En plus de ces moments de ripaille, le lieu est resté ouvert les mardis matin et mercredis aprèm' pour un moment salon de thé, ouvert à tous bien-sûr, et moment bien heureux pour proposer une activité ponctuelle, régulière au sein du resto, comme l'a bien compris l'ASTI par exemple, qui a continué à animer un atelier cours de français tous les mardis matins !

Et en mars, un certain bougre du nom de Covid est arrivé et a tout chamboulé partout. Alors au revoir la Boom à roulettes prévue en coopération avec le Foyer Soleil, au revoir la Fête du printemps à l'espace Tandem, au revoir la Foire au grenier de la Grâce de Dieu, au revoir le Festival Annulé qui porte trop bien son nom, au revoir les Plateaux éphémères à la Renaissance...

Au revoir aussi aux jeunes et aux éducs de l'ITEP de Bayeux, au revoir à ceux du CROP, avec lesquels on a cravaché comme de beaux diables lors d'un très beau service, ce dernier jeudi d'avant l'arrêt temporaire de tout...


Tout ? Ah non ! Pas l'arrêt du tram Quatrans en tout cas, ou du moins à LaBa, juste à côté. Dans les bâtiments des anciens beaux-arts que 10 associations se partagent joyeusement. Là, il fallait bien trouver un peu de vie. Alors l'AMAP sauvage, qui existait déjà depuis 8 ans s'est réinventée, gardant la place à la pêche aux bons produits dans une ambiance chirurgicalement heureuse ! (elle est encore d'actualité !) Et puis, et puis, le FreeShop ! Espace heureux de gratuité et de partage de tout ce qui ne sert plus à l'un-e, mais qui trouvera une nouvelle vie pour l'autre ! Il naquit le 3 juillet et jouit aujourd'hui d'une belle énergie !

Le restaurant, quant à lui, a pu ré-ouvrir deux mois en septembre et en octobre - après un été peu mouvementé mais avec de bons moments partagés notamment avec le CEP (Collectif d'Entraide Populaire) lors de mardis matins dédiés à l'entraide alimentaire - pour le plaisir de tous ceux qui ont pu y retourner, pour le plaisir du ventre et du sourire (on conviendra que ces deux là ne sont pas non plus incompatibles).

Ces moments ont même pu donner lieu à une nouvelle expérience, encore tâtonnante, de conserverie au sein du resto, avec des produits issus de la récup' comme les fois où de braves Sauvages sont allé filer des coups de mains aux producteurs ou celles où de braves Sauvages apportaient des fruits et légumes au restaurant.

Nouvelles à venir !


Alors bon gré mal gré, merci à toutes les copines, à tous les copains qui ont participé à la vie de cet espace de convivialité. Merci aux bénévoles, merci aux partenaires, merci aux ventres sur patte, merci à tout le monde (dur à lister, et puis on s'en fout d'ailleurs) de faire vivre l'expérience Sauvages sur un Plateau dans chaque instant et par chaque entremise.


Et JOYEUX ANNIVERSAIRE